Un accouchement mouvementé!

Après avoir résumé ma grossesse en trois parties très rapprochée par car que j’avais mis en pauses ce petit projet de blog,  je reviens avec la dernière partie, l’accouchement!!. Comme je l’ai dit dans mon dernier billet clic ici, je ne garde pas un très bon souvenir de cet épisode alors je vous raconte étape par étape.

Le travail commence, perte des eaux.

Tout a commencé un samedi après-midi, j’étais en train de peindre un mur pour donner un  peu de peps à mon salon, nous avions travaillé toute l’après-midi. Le dimanche matin je me réveille tout en douceur  vers 9h00, je donne le petit déjeuner à ma fille qui à alors 18 mois. A 11h00 je perds les eaux et là c’est la panique totale car on n’est jamais assez préparé surtout que pour ma fille ce n’était pas du tout pareil, j’avais d’abord des contractions et ensuite j’avais perdu les eaux. Là c’est tout le contraire qui s’est produit.

Direction l’hôpital, on dépose la petite chez des amis (es), et c’est parti mon kiki!. Une fois  à l’hôpital rien  ne s’est passé comme je l’avais imaginé, tout d’abord les sages-femmes m’ont annoncé que le col n’était qu’à un centimètre et qu’il faudrait que je reste sur place.

Je suis resté 2 jours sur place, juste à perdre de l’eau, pas de contractions régulières, plutôt toute les trente a quarante minutes et qui plus est bien douloureuse, sans contraction.

Je me disais deux jours sans ma petite puce, combien de temps ça va durer tout ça!. Je me dis reprend toi Reina, tu es entrain de stresser et le bébé viendra encore moins vite dans un environnement aussi stressant. Je me reprends et souffle un bon coup, la sage-femme me dis qu’ils sont obligé de déclencher l’accouchement,  décomposer et surprise en même temps je lui demande vers quelle heure, sa réponse : « nous vous déclencherons à 18 heures ce soir. » Bon je me dis dès que mon bébé va bien c’est tout ce qui compte.

Mais hélas c’était le début de mon cauchemar.

Déclenchement de l’accouchement.

J’ai été complètement délaissé. Le soir on m’a déclenché, les contractions ont débuté assez vite, même si le col a pris son temps pour s’ouvrir (au rythme de 1 cm par heure). Lorsque que j’étais à 5-6 centimètres,  j’ai demandé la péridurale car j’avais assez souffert, après 7 centimètres cela a été un peu plus rapide…

Lorsque la dilatation fut complète, le bébé descend doucement ce qui est compréhensif après tout ce temps, je le sentais venir malgré la péridurale. J’ai demandé à mon mari d’appeler les sages-femmes car je sais que mon bébé arrive, quand elles arrivent, elles vérifient et me disent que ce n’est pas encore le bon moment et qu’elles reviendraient dans une vingtaine de minutes. Quarante-cinq minutes sont passées et je sentais de plus en plus le bébé, mon mari a vu sa tête et là c’est la panique et rebelote j’envoie mon mari chercher les sages-femmes qui étaient censées revenir il y a déjà plus de vingt minutes. Elles arrivent, vérifient et me disent « ah oui ! Nous voyons sa tête, nous préparons le matériel, attendez nous et ne poussez pas ».

Lorsque je vois que 15 minutes sont passées, j’ai vraiment commencé à avoir peur pour mon bébé car dans le bassin il n’y a plus d’eau donc un risque pour lui. Je décide de pousser quand même pour aider mon bébé,  presque toute la tête était sortie, je n’en pouvais plus, j’ai donc encore envoyé mon pauvre mari paniqué les chercher « il faut qu’elles viennent impose toi s’il te plaît… ».

Quand elles sont enfin arrivées bébé était quasiment sorti.

Bébé arrive enfin!

Ça y est bébé est enfin la mais je ne l’entends pas mon bébé, une infirmière coupe le cordon ombilical rapidement et l’amène sous le chauffage en courant. Je leurs demande pourquoi je n’entends pas mon bébé pleurer et là, que seulement à ce moment-là qu’elles me disent qu’il avait le cordon autour de son cou.

Mon mari cri désespérément réveil toi bébé (il a du caractère celui-la!) et moi je voulais juste que mon enfant pleure et pousse un cri, j’étais dépossédée, je leur dit si je n’entends pas mon bébé dans les minutes qui arrivent j’oublie que je viens juste d’accoucher.

Quand j’entends enfin mon loulou pleurer c’est enfin la fin de ce long cauchemar. Quand elle le pose sur mon torse je ne voulais plus le lâché.

J’étais heureuse que mon mini moi soit bien. C’est tout ce qui comptait à cet instant. Je n’aurais jamais imaginé, que j’allais vivre une telle horreur en partant de chez moi ce dimanche-là.

En général je ne mets pas d’images des mes bébés mais voici une petite exeption

Mais comme je l’ai dit précédemment je plus important c’est qu’il se porte bien, aujourd’hui il a 3 mois et est en très bonne santé, cet épisode est derrière moi.

J’ai décidé de partager  cette expérience avec vous car je sais bien que je ne suis pas la seule à avoir vécu cette situation ou voir encore pire et je sais aussi qu’il y a pire. Je pense à toutes ces femmes et mères courageuses, fortes qui sont passées par là.

Partagez en commentaire votre expérience si vous le désirez.

3 réflexions sur “Un accouchement mouvementé!

  1. Madame Bobette dit :

    C’est une sacré expérience! Je ne comprends vraiment pas les sages-femmes!! Je crois que mon mari aurait complètement paniqué et surtout retourné le service! Comme tu le dis, le principal c’est que tout aille bien aujourd’hui pour toi et ton bébé.

    J'aime

  2. Artemissia dit :

    J’ai eu à ce qu’il parait l’accouchement le plus cauchemardesque qu’il soit possible d’avoir. Le pire scénario au monde. Je comprends parfaitement l’angoisse que vous avez dû ressentir lors du votre. Heureusement, le dénouement est heureux et votre loulou va bien 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s